instagram twitter facebook courriel Contact

PHOTOS

 

VIDÉO

 

FacebookTwitter
Votez pour votre duchesses

Johanne Vallée

Vieux-Québec

Duchesse en chante resse

commerçants

Duchesse en pleine sécheresse
Accepte ses maladresses
Elle chante dans les rues
En souriant aux inconnus

Elle ressent plein d’allégresse
Son quartier la comble de ses largesses
Elle y rencontre aussi la détresse
De ceux et celles qui n’ont pas d’adresse

Au fil de ses rencontres elle se met à nu
Elle y est enfin parvenue
Elle offre des câlins aux jeunes qui se sentent perdus
Ils la remercient de leurs bras tendus

Leur parcours est plein de richesses
En les écoutant elle revoit sa jeunesse
Certains ont tellement de sagesse
Qu’elle apprend d’eux sans cesse

ducinconnu

Un regard d’amour plein de tendresse
Un sourire, un bonjour comme une caresse
Vaut plus que les sous qu’on leur donne en vitesse
Leur respect devient gigantesque

Les humains sont pour elle la plus grande des richesses
Elle se reconnaît un peu en chacun d’eux avec finesse
Représenter son quartier c’est aussi dire la vérité
Et l’habiter avec fierté

Dans le Vieux-Québec, il y a les touristes
Mais il y a aussi ceux qui l’habitent
Étant duchesse, ce qui l’attriste
C’est que certains commerçants croient qu’il n’y a que les visiteurs qui existent

Saint-Paul

Elle a enfin trouvé sa voie
Et c’est par sa voix
Qu’elle s’y rendra
Si en vous promenant vous rencontrez une folle chantante, accompagnez-moi

Je vous parlerai de tout ce que j’aurais voulu montrer de mon quartier
Encore mieux je vous le ferai visiter
À pied ou en calèche si vous payez moitié-moitié
Et qu’il ne fait pas -30 degrés

FacebookTwitter

Saint Vieux-Québec

20131214_141930

 

Depuis que mon quartier a été canonisé par l’ajout d’une porte sainte offerte par le Vatican, la septième au monde et la première en Amérique du Nord, se produit-il plus de choses positives qu’avant? Cette porte de bronze d’un poids de 1 100 livres a été installée à la Basilique-Cathédrale Notre-Dame de Québec pour souligner son 350e anniversaire.

Même si vous n’êtes pas catholiques ou que vous ne pratiquez pas, cette porte vaut le détour, que ce soit par curiosité ou pour admirer sa réalisation artistique. Du côté extérieur de cette porte spéciale, on retrouve Jésus qui vous invite à lui tenir la main, et du côté intérieur, la Vierge Marie.

 

Les particularités principales
de cette porte sont qu’on peut la traverser seulement pour entrer
et qu’elle sera accessible
seulement tous les 25 ans.

C’est-à-dire
pendant l’année sainte.

Saint est mon quartier qui
servira de lieu de pèlerinage.

Avis aux gens d’affaires, avec tous
les locaux libres dans le Vieux,
qui sera la première
ou le premier à ouvrir une boutique où on pourra se procurer tous les objets cultes
qui lui font référence?
Pensez-y, n’attendez pas la prochaine année sainte, ce sera en 2038.

 

Monsieur Labeaume,

20131214_142139Cette année, vous pouvez économiser sur la publicité pour attirer les touristes. Le Vatican et le Diocèse de Québec s’en sont chargés. Vous avez votre amphithéâtre, moi j’ai hâte d’avoir mon théâtre Diamant. Merci à Robert Lepage et à tous les investisseurs grâce à qui ce projet d’envergure se réalisera.

Vous cherchez des idées pour revitaliser le Vieux-Québec pendant la saison morte? Je propose que la taxe municipale des commerçants dont le local est loué soit revue à la baisse.

Les propriétaires paient déjà la taxe de leur immeuble. Les nouveaux commerces ont de la difficulté à passer le cap d’un an. C’est triste de voir tant de locaux vides.

À vous, chers résidents de la ville de Québec, lorsqu’il fait beau, oubliez les centres d’achats. Venez encourager le made in Québec. Ce n’est pas plus dispendieux qu’ailleurs et vous aurez quelque chose d’unique.

FacebookTwitter

Le Vieux-Québec, mon quartier

Vieux-Québec

J’ai été élue duchesse du Vieux-Québec, je suis très fière de représenter le dessert des quartiers. Comme le mandat est de faire connaître mieux mon quartier, je vais utiliser différents moyens : Textes, montages photo ou vidéo montrant qu’il y a de merveilleuses choses à découvrir. Les touristes qui reviennent année après année le savent déjà.

Comme nulle n’est prophète dans son duché et que je n’ai rien inventé, les deux seules façons que vous aurez de vérifier seront de venir l’explorer ou de visiter les liens internet que je vous proposerai.

Le Vieux-Québec est le berceau de notre histoire. C’est là que tout a commencé. Il est riche en histoire, en trésors et en nouveautés comme un vrai musée. Il n’hésite pas à se renouveler. J’ai le privilège d’y habiter.

Je me suis tout d’abord intéressée à la porte Saint-Jean, pour savoir qui était l’architecte de cette porte qui m’a toujours fascinée par son élégance et sa robustesse, mais surtout pour son côté rassembleuse été comme hiver. Beaucoup de mes souvenirs y sont rattachés.

J’ai d’abord appris que la porte actuelle était la quatrième de son nom, construite d’après les plans de Lord Dufferin et que c’est grâce à lui qu’elle n’est pas disparue à jamais. Merci Monsieur Dufferin d’avoir convaincu les dirigeants municipaux et gouvernementaux de conserver l’image de la ville fortifiée qu’était Québec. Évidemment j’ai continué ma recherche pour savoir qui il était vraiment. La terrasse près du Château Frontenac porte son nom, le boulevard Dufferin a été remplacé par l’avenue Honoré-Mercier.

Inévitablement, l’histoire des autres portes de la ville m’a intéressée. Plusieurs ont existé, on peut retrouver quelques photos. Il en reste trois à Québec et devinez?  Elles sont toutes dans mon quartier. En les traversant d’ouest en est, vous pouvez palper un sentiment d’être à une autre époque.

Comme les attraits touristiques du Vieux-Québec sont amplement publicisés, j’ai choisi de m’attarder aux gens et à la vie du quartier. Il faudrait que je sois duchesse plusieurs années, pour pouvoir parler de tout ce qui m’intéresse.

J’aborderai surtout les transformations qui se sont faites au long des années. Il est plaisant de se promener, d’arrêter dans les petits cafés et bistros, faire du lèche-vitrine, descendre aux Vieux-Port en revenant par le petit Champlain.

 

Été comme hiver, il y a toujours des activités à notre portée.

Même patiner après vingt ans sans chausser les patins.

Je vous invite à venir y passer un jour, une semaine, un mois.

Le mieux, c’est encore d’y habiter. Bienvenue à tous!

FacebookTwitter

Merci